Je vous souhaite un agréable moment sur cette page que je peaufine au fil des jours ...
Pêle mêle des idées ....   De l'utile à l'agréable : 



 

  . 1 Historique du Beauceron
     . 2 Le Standard du Beauceron
. 3 La Santé du Beauceron

 

 

 



 

LE BEAUCERON est sage.
Lorsque l’on voit un Beauceron, il est évident que l’on n’à pas affaire a un "rigolo". C’est du sérieux, il ne s’en laisse pas passer. Il a un devoir, une mission ; garder sa maison, ses enfants, ses maîtres ou son troupeau, ou retrouver une piste d’un enfant fugueur ou d’une brebis égarée. Il le fera avec toute sa force, toute son intelligence, mais aussi avec toute sa sagesse.

LE BEAUCERON est hardi.
Il le sera dans toute les actions qui nécessitent d’aller de l’avant, de prendre des responsabilités et il résoudra avec toute la rigueur dont il est capable les problèmes qui se présenteront.

Le Beauceron (Berger de Beauce),
bien que presque inconnu à l'extérieur de la France, a une longue histoire.  L'antécédent le plus récent enregistré date d'un manuscrit de Renaissance de 1578.  Ce large chien à poil court, avec les oreilles coupées et érigées, et une longue queue a été originalement élevé pour rassembler de larges troupeaux de moutons en France.

 


LE BEAUCERON Par sa taille, sa puissance, son expression,
il apparaît comme le gardien redoutable de ses maîtres, de sa propriété. Son regard franc et foncé, loyal, sévère, voire dur, ce qui lui a peut-être valu une réputation de chien agressif. Pourtant ce grand chien noir et feu, devient tout ‘’gaga’’ avec les enfants auxquels il ne sait comment monter son amour. Il est très patient et protecteur. Dans ses démonstrations, son contact est quelquefois rugueux.


LE BEAUCERON n’a qu’un seul maître.
Cela ne veut pas dire que dans une famille il ne s’attache qu’à l’un de ses membres, mais lorsqu’il a été adopté par une famille, il éprouve d’énorme difficulté à en changer.


LE BEAUCERON est autant dur avec ses concurrents qu’il peut être doux et affectueux avec ses maîtres. C’est un chien qui aboie peu et seulement à bon escient.


LE BEAUCERON a une autre qualité dont on parle peu, c’est la régularité de son caractère. Au cours de sa vie, une fois adulte, son comportement demeurera le même.


LE BEAUCERON est un chien de fière allure, fier de caractère ;
tout mauvais traitement injustifié lui sera inacceptable. Une bonne éducation et sa sagesse naturelle lui permettront d’aborder les enfants et les personnes âgées avec toute la douceur nécessaire.


LE BEAUCERON  est excellent en :
Schutzhund, police, ring, protection, pistage, agilité, obéissance, ski-joring, traîneau. Il peut même être dressé comme chien d’assistance pour personnes handicapées. Et naturellement, il protège et conduit les troupeaux.

Puissance, courage, force, fierté, rusticité, réserve, attachement profond, son sérieux et son amour au travail,
 

c’est ça UN BEAUCERON !



 


 
 . 1 Historique du Beauceron

 



 
 

 



 

http://www.pierreseche.com/roulotte_de_berger.htm
A ROULOTTE DE BERGER D'APRÈS DES CARTES POSTALES ET PHOTOGRAPHIES ANCIENNES
Christian Lassure



Le Berger de Beauce compte parmi les plus anciennes races françaises et a certainement une origine commune avec les différentes races bergères.

 

cabane_portable_de_berger_2

 

Le Berger de Beauce est de type dit lupoïde et les naturalistes du XVIIIe siècle : Buffon, Linné, Civuer, de même que les zootechniciens du XlXe siècle : Cornevin, Pierre Mégnin, Paul Dechambre etc. estimaient qu'il descendait d'une souche fort ancienne que les paléontologues ont désignée sous le nom de "Chien des Tourbières" (Canis familiaris palustris) dont des vestiges ont été, notamment, découverts dans les stations lacustres du jura français.  Il serait faux de croire que ce "Chien des Tourbières" ressemblait physiquement au Beauceron actuel ou à toutes autres représentants de chien de berger.





 

Gardienne à M. Triboulet, Assainvillers

 


 




En 1809, l'abbé Rosier parle de deux races de chiens de berger, dont un mâtin et l'autre un chien de plaine.

En 1863, à la première exposition canine organisée à Paris par la Société Impériale d'Acclimation à l'occasion de l'Exposition Universelle, que figurèrent 13 chiens à oreilles droites, à poil noir et fauve, qui étaient bien du type lupoïde.  Sans aucun doute, c'était la première apparition officielle de ce qui devait devenir le Berger de Beauce.





 

 


 


 




En 1896, deux de ces hommes firent naître une race : le vétérinaire Pierre Mégnin, déjà responsable en 1888 du label "Berger de Beauce", et Emmanuel Boulet, éleveur.

En 1896, donc, furent fixés les standards de deux chiens de berger français : Le Briard et le Beauceron.  Pour leur donner un nom, on fit référence aux provinces françaises.  Le hasard fit mal les choses, car aucun de ces deux chiens n'est originaire de la province dont il porte le nom.
 




 




En 1897, Emmanuel Boulet créé le Club français du berger.

1911, : naissance du Club des amis du Beauceron

 

1914 à 1918, des chiens de Berger de Beauce d'un excellent type participèrent avec tout leur courage, toute leur force, au sauvetage des blessés.

 

1914 à 1918 : Le Beauceron, aux côtés des poilus, joue les sentinelles, les estafettes, les chiens de patrouille, d'attaque et de trait.

 

1921 : Paul Dechambre rédige un nouveau standard.  Ce dernier est encore en vigueur aujourd'hui.


 

 

 


 

. 2 LE STANDARD DU BEAUCERON 



 

 



Aujourd'hui, la race est encore utilisée comme chien de fermier. 

 


485022_110147042483095_1488844607_n
 

 

 

Il est aussi utilisé comme chien policier et comme gardien. 
Le Beauceron est très intelligent, est facile à entraîner, et est très obéissant. 
Les Beaucerons sont notés pour leur excellente mémoire et leur instinct ancestral de garder toutes personnes et propriétés qui leurs appartiennent. 
Cette race est robuste et s'adapte bien aux climats variés.   
Le Berger de Beauce, plus connu sous le nom de Bas-Rouge; à cause de ses marques, comme des bas, sur ses pattes. 
Les couleurs acceptables pour ce beau chien inclus le bicolore (noir et feu) et tricolore (noir, gris et feu).




 

 

octobre_2011-fergye

 




Une caractéristique distingue du Beauceron sont ses ergots doubles aux membres postérieurs.

 

 







Les propriétaires de Beauceron aiment la sensibilité, la loyauté et la patience de leur chien.

Le Beauceron est à l'origine un chien de troupeau de forte corpulence, robuste et plein d'endurance, au tempérament plein d'ardeur qui lui permet, par exemple, de tenir tête aux taureaux.

 

Ce berger à poil court , est un sportif accompli, à l'aise aussi bien aux champs qu'à la ville.  Adorable et protecteur envers sa famille, il sait être un gardien redoutable.  Cependant, il ne faut pas oublier pour autant que le Berger de Beauceest un chien qui collabore , mais qui ne se plie pas, ce qui signifie qu'un bon dressage est de rigueur.

 

Légèrement plus long que haut, le Beauceron apparaît comme un chien solidement charpenté, mais il ne doit pas être lourd.  Sa taille idéale est de 67 cm pour le mâle et de 65 cm pour la femelle.  La ligne de dessus doit être sensiblement parallèle au sol, le dos est droit et le rein est large.  La queue, légèrement frangée sur le dessous et conservée entière, et portée basse, descendant jusqu'à la pointe dujarret.  Son extrémité, enfin, forme un léger crochet tel un J.
 



 

 

standard




Les membres postérieurs doivent être bien gigotés et posséder absoluement les doubles ergots.  On distingue deux variétés de robe : le noir et feu (bas-rouge) et le gris, noir et feu (Arlequin). 
Le Berger de Beauce représente l'exemple type du chien médioligne. 
Il appartient au 1er groupe (France): chien de Berger. 
Qualité première : l'endurance.

Avec les enfants, il est patient et protecteur.  S'il n'est pas leur meilleur compagnon de jeux, géré par une énergie et un sérieux appréciables par ailleurs, il reste d'une fiabilité exemplaire.
 


 

 

82koMP

 

 

LE STANDARD FRANCAIS
 

PORTRAIT:


 

Le Berger de Beauce, dénommé encore Beauceron ou Bas-Rouge, est un chien aux proportions harmonieuses, un peu fort, à taille relativement élevée, 65 à 70 cm. pour les mâles, 61 à 68 cm. pour les femelles, à poil court.

C'est un chien puissant avec une forte ossature. Sa musculature est bien développée mais sans lourdeur. La tête est assez longue. Son regard est franc. Il exprime toute la mobilité et l'éveil.

L'oreille est tombante. A la face interne inférieure des membres postérieurs, il présente 2 doigts supplémentaires, plus ou moins atrophiés: les ergots.

La queue est longue, se termine par une légère courbe. Le poil est lisse, épais, relativement court sur le corps et ras sur la tête et les membres. La couleur la plus communément rencontrée est le noir et feu. Les feux forment sur les membres des balzanes assez haut chaussées. Ces marques sont présentes au chanfrein, au dessus des arcades sourcillières. Quelques traces noires dites <<charbonnures>> sont rencontrées sur les membres. Toutes ces caractéristiques concerne la variété <<Bas-Rouges>>. Une deuxième variété dite <<arlequin>> présente une robe comportant un mélange de poils noirs et gris avec des feux. Noir et gris sont inégalement répartis en tâches plus ou moins délimitées.

Le Berger de Beauce, outre son aptitude pour la surveillance et la conduite des troupeaux, est remarquable par sa grande intelligence et sa polyvalence. Il est fidèle, très attaché à son maître et doux avec ses familiers.


 La maman de  mon étalon  Hello Matcho

Echo Ruby de la Noé d'Orient

CH.CS, MULTI-CH  et  VICE CHAMPIONNE DU MONDE 2011

Meilleur Beauceron Français 2011 et 2012     http://www.lanoedorient.com/echo-ruby.htm

 

  Le papa de Matcho

Virgile du Murier de Sordeille

Champion de France de conformité au standard 

  http://www.au-fond-des-camps.com/expo/virgile_photos.htm


 

 

STANDARD FCI N° 44 / 19.11.2006:


 

ORIGINE : France

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D'ORIGINE EN VIGUEUR : 25.10.2006.

UTILISATION : Chien de berger et de garde.

CLASSIFICATION : Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisse). Section 1 : Chien de berger. Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Chien de Beauce. Beauceron et Bas-Rouge sont les noms retenus à la fin du XIX ème siècle pour désigner ces anciens chiens de berger français de plaine, de même type, à face rase, au poil dur et court dont les oreilles étaient écourtées. Le corps était marqué de feu, notamment aux extrémités des quatre pattes, ce qui avait incité les éleveurs d'alors à appeler ces chiens "Bas-Rouge". La robe était ordinairement noir et feu mais il existait aussi des chiens gris ou entièrement noir, même entièrement fauves. Ces chiens étaient élevés et sélectionnés pour leur aptitude à conduire et à garder les troupeaux.

ASPECT GENERAL : Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Le Berger de Beauce est un chien médioligne. La longueur du corps, de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse doit être légèrement supérieure a la hauteur au garrot.

La tête est longue : 2/5 de la hauteur au garrot. La largeur du crâne et la hauteur de la tête sont légèrement inférieures à la moitié de la longueur de la tète. Le crâne et le chanfrein sont de même longueur.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien d'un abord franc et sans peur.

L'expression est franche, jamais méchante ni peureuse ni inquiète.

Le caractère du Beauceron doit être sage et hardi.

TETE : La tète est bien ciselée avec des lignes harmonieuses. Vues de profil, les lignes du crâne et du chanfrein sont sensiblement parallèles.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Plat ou légèrement arrondi d'un côté à l'autre. Le sillon médian est peu accusé, la crête occipitale est apparente au sommet du crâne.

Stop : Peu accusé, à égale distance de l'occiput et de l'extrémité du museau.

REGION FACIALE :

Truffe : En rapport avec le museau. bien développée, jamais fendue et toujours noire.

Museau : Ni étroit ni pointu.

Lèvres : Fermes et toujours bien pigmentées. La lèvre supérieure doit venir couvrir la lèvre inférieure sans ballotter. A leur commissure, les lèvres doivent former un très léger commencement de poche qui doit rester ferme.

Mâchoires, dents : Denture forte présentant un articulé en ciseaux.

Yeux : Horizontaux, de forme légèrement ovale. L'iris doit être marron foncé, en tout cas, jamais plus clair que noisette foncé même si les feux sont clairets. Pour la variété arlequin, l'œil vairon est admis.

Oreilles :Haut placées. Les oreilles sont semi-dressées ou tombantes. Elles ne doivent pas être plaquées contre les joues. Elles se présentent plates et plutôt courtes. La longueur de l'oreille doit être égale à la moitié de la longueur de la tête

 

COU : Bien musclé, d'une bonne longueur, raccordé harmonieusement aux épaules.

CORPS :

Ligne du dessus : Le dos est droit. Le rein est court, large et bien musclé. La croupe est peu inclinée.

Garrot : Bien marqué.

Poitrine : Le périmètre thoracique dépasse la hauteur au garrot de plus de 1/5. La poitrine descend bien jusqu'à la pointe du coude. Elle est large, haute et longue.

QUEUE : Entière, portée bas, elle descend au moins jusqu'à la pointe du jarret, sans déviation, formant un léger crochet en forme de J. En action, la queue peut être portée au plus haut dans le prolongement de la ligne du dessus.

MEMBRES :

MEMBRES ANTERIEURS : Ils sont bien d'aplombs, vus de face et de profil.

Epaules : Obliques et moyennement longues.

Avant bras : Musclés.

Pieds : Forts, ronds, compacts. Les ongles sont toujours noirs. Les coussinets sont durs mais cependant élastiques.

MEMBRES POSTERIEURS : Bien d'aplomb vus de profil et de derrière.

Cuisse : Large et musclée.

Jarret : Fort, descendu pas trop près de terre, la pointe se situant aux environs de 1/4 de la hauteur du chien au garrot, formant avec la jambe un angle bien ouvert. Les métatarses sont presque verticaux. légèrement en arrière de la pointe de la fesse.

Pieds : Forts, ronds, compacts.

Ergots : Par tradition, les bergers ont tenu à conserver le double ergot. Les ergots forment des pouces bien séparés avec ongles, assez près du pied.

 

 




ALLURES : Souples et dégagées. Les membres restent bien en ligne. Le Berger de Beauce doit avoir un trot allongé avec une bonne amplitude du mouvement.

ROBE :

POIL : Ras sur la tête, fort, court, gros, ferme et couché sur le corps, de 3 à 4 cm de long. Les fesses et le dessous de la queue sont légèrement mais obligatoirement frangés. Sous poil court, fin, dense et duveteux, de préférence gris souris, très serré, qui n'apparaît pas au travers du poil de couverture.

COULEUR :

a) Noir et feu (noir marqué de fauve) : bas rouges. La couleur noire est très franche, les feux doivent être écureuil. Les marques feu se répartissent comme 

suit :

• pastilles au dessus des yeux

• sur les côtés du museau, diminuant progressivement sur les joues sans jamais atteindre le dessous de l'oreille

• au poitrail : deux taches sont préférées

• la gorge

• sous la queue

• sur les membres, se perdant progressivement en montant sans toutefois envahir plus de 1/3 du membre, montant un peu plus haut à l'intérieur des membres.

b) Arlequin (bleu bigarré marqué de fauve) : gris, noir et feu, la robe est en parties égales gris et noir, les taches étant bien réparties, avec parfois plus de noir que de gris. Même répartition des feux que pour la variété noir et feu.

Tache blanche discrète tolérée au poitrail.

TAILLE : Mâles : 65 cm à 70 cm au garrot. Femelles : 61 cm à 68 cm au garrot.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

• Chien agressif ou très peureux.

• Taille sortant des limites du standard.

• Ossature très légère.

• Oeil trop clair, ou vairon (sauf pour les arlequins).

• Truffe fendue, de couleur autre que noire, ladre.

• Prognathisme avec perte de contact, absence de 3 dents et plus (les PC 1 ne sont pas prises en compte).

• Oreilles naturelles totalement dressées et fermes.

• Membres postérieurs excessivement panards.

• Ergot simple ou absence totale d'ergots aux membres postérieurs.

Queue écourtée ou enroulée sur le dos.

• Robe : couleur et texture autres que définies par le standard. Absence totale de feux. Poil hirsute. Nette tache blanche bien visible au poitrail. Variété arlequin : trop de gris, noir d'un côté, gris de l'autre, tête toute grise (absence de noir).
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.


 

NB : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 







 

LA SANTE DU BEAUCERON

 



 


 

 

Le Beauceron est une race très saine et robuste, et donc, peu de problèmes de santé sont rencontrés, en particulier par rapport à d'autres races.
Cela est principalement dû au fait que le Beauceron n’a jamais été une race à la mode, mais il a toujours été considéré comme étant d'abord et avant tout, un chien de travail.

L'impitoyable sélection et à la fois rudes conditions de vie et de travail du Beauceron au cours de la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle a effectivement éliminé tous les chiens avec des faiblesses, qui ont grandement contribué à sa robuste constitution d'aujourd'hui.

Certes, depuis le Beauceron ne travaille pas dans la mesure où il l'a fait il ya 100 ans, la sélection d'une bonne santé n'était pas aussi enrégimentée comme c'était le cas, surtout depuis la popularisation de la compétition en conformation .

Même, il existe quatre principales maladies qui sont connues de survenir dans le Beauceron:   


*   Dysplasie de la hanche  

*   Ballonnement et la torsion de l'estomac

* Atrophie progressive de la rétine  

* Maladie cardiaque congénitale

 


 


 

Dysplasie de la hanche


Radio Dysplasie sévère                                  Radio hanche normales

hanchenormale.jpg  DSC01235.jpg<d'un des="" radio="" hanches="" em="" dysplasie="" chien="" avec="">

La Dysplasie de la hanche est la maladie la plus fréquente et la plus répandue, et elle est toujours considérée comme une maladie complexe, même avec toute la recherche qui a été faite.
C’est une très commune maladies dégénératives chez les chiens et il ya beaucoup de fausses idées qui l'entourent.
Il y a plusieurs choses que nous savons sur la dysplasie de hanche chez le chien, et il y a aussi plusieurs choses que nous soupçonnons de cette cause commune de boiterie, et il ya des choses que nous ne savons pas au sujet de la maladie.
La dysplasie de la hanche résulte d 'un développement anormal de la hanche chez le jeune chien.
Elle peut ou ne pas être bilatérales, affectant les deux côtés droit et gauche.
Il est provoqué par le laxisme des muscles, les tissus conjonctifs, et qui devrait soutenir les ligaments de l'articulation
.
La plupart des chiens dysplasiques sont nés avec des hanches normales, mais en raison de la génétique et possiblement d'autres facteurs, les tissus mous qui entourent le joint commence à ce développer anormalement comme le chiot grandit. La partie la plus importante de ces changements est que les os ne sont pas tenus en place mais actuellement se séparent. Cette séparation des deux os à l’intérieur d’un joint est appelé subluxation et seulement ceci cause tous les problèmes associés à la maladie.
La recherche sur la dysplasie de la hanche indique que certains aspects de la maladie qui ont été à maintes reprises et documentés de façon indépendante et sont généralement acceptés par la communauté scientifique.

 

Photo 

 
 

Les trois importantes sont les suivantes:

1.   La dysplasie de la hanche canine est causée par la présence de plusieurs gènes (polygéniques). Bien qu'aucune cause environnementale a été trouvée, de nombreux facteurs environnementaux contribuent à la manifestation d'un chien en particulier (phénotype).

2.   Le seul moyen actuel pour reduire l’occurrence de la dysplasie de la hanche est par la reproduction sélective pour des hanches normale.

3.   La radiographie est le moyen pour l'évaluation de l'état de la hanche.



 

 

DILATATION-TORSION DE L'ESTOMAC ou BALLONNEMENT
 

 


 


Le Ballonnement et la torsion gastrique reste un problème qui nécessite au propriétaire de Beauceron à se méfier des symptômes et de faire preuve de quelques précautions de base. Un certain nombre de très bon chien de travail et reproducteurs ont été perdues en raison de ballonnement gastrique et la torsion.
Le ballonnement et la torsion de l'estomac sont également connu sous le nom de Dilatation Gastrique d'estomac -Volvulus (GDV).
Il s'agit d'une grave et mortel condition des grands chiens, surtout ceux qui ont des torses profonds. Elle doit être traitée comme une urgence médicale, et le chien doit être hâtivement emmené chez le vétérinaire sans délai.
La rapidité du traitement peut facilement faire la différence entre la rétablissement et la mort.

Le ballonnement conduit généralement à la torsion, mais la tortion peut se produire sans ballonnement. La torsion Gastrique (GDV) est la torsion de l'estomac après une distension gastrique (ballonnement) se produit.

Lorsque la torsion se produit, l'estomac se balance avec un mouvement de pendule, qui entraîne un pivotement complet autour le point de fixation de l'estomac, où l'oesophage passe par le diaphragme, ce qui donne lieu à une torsion.
 

L'oesophage est alors fermé, limitant la capacité du chien à soulager la distension par vomissements ou rots.

Souvent, la rate devient ainsi piégées, et son approvisionnement en sang est coupée.

Maintenant, une chaîne complexe d'événements physiologiques commence. Le retour du sang vers le cœur diminue, le débit cardiaque diminue, et les arythmies cardiaques peut suivre.
Les toxines s'accumulent dans l'estomac en train de mourir.
Le foie, le pancréas, et la partie supérieure de l'intestin grêle peut également être compromise.
Le choc de la baisse de la pression artérielle et des endotoxines ce développe rapidement.
Parfois, la rupture de l'estomac, aboutissant à une péritonite. La distension abdominale, saliver, les haut-le-cœur sont des signes de GDV. D'autres signes incluent l'agitation, la dépression, la léthargie, anorexie, faiblesse, ou un rythme cardiaque rapide.
La prévention de la GDV est de loin préférable à un traitement, et il existe un certain nombre de mesures qui peuvent être entreprises pour aider à la prévenir. Malgré l'adoption de toute les mesures possibles de sécurité, un chien peut encore développer GDV .

 

La recherche sur le ballonnement suggère que l'alimentation, le comportement et la conformation peut jouer un rôle dans la propension du ballonnement.
L'incidence de ballonnement s'accroît avec la taille du chien et de la profondeur à la largeur de la cavité thoracique.
Ceci est un problème de conformation, pas une maladie génétique.

Une façon de corriger le problème, en théorie, est de mettre fin à la production de sujets dont la conformation sont enclin au ballonnement et de sélectionner des plus petits chiens avec une cage thoracique qui n'est pas si profonde ou étroite.

En outre, les recommandations suivantes doivent être suivies:

Les grands chiens doivent être nourris deux ou trois fois par jour, plutôt qu'une fois par jour.

De l'eau doit être disponible à tout moment, mais devrait être limitée immédiatement après avoir mangé. Trop d'eau à la fois avant et après de vigoureuse exercice doivent être évités.

De l'exercice vigoureuse, de l'excitation et le stress devraient être évités, une heure avant et deux heures après les repas.

 





 


 

 

 ATROPHIE DE LA RÉTINE (PRA)
 

 


 


Atrophie de la rétine est une maladie de la rétine, et est le nom de plusieurs maladies héréditaires qui sont progressives et mener à la cécité. La maladie n'est pas douloureuse, et il n'existe pas de remède.

Les yeux sont génétiquement programmés pour devenir aveugle.

Il existe de multiples formes, qui diffèrent de l'âge d'apparition et le taux de progression de la maladie.


 

Fundus (fond d'oeil) d'un chien normal et d'un chien atteint d'APR à différents stades



Certaines races éprouvent l'apparition plus tôt que d'autres, d'autres races ne développent pas de PRA que plus tard dans la vie.
une exception, PRA dans la mesure où toutes les races étudiées est un trouble autosomique récessif. Cela signifie que d'être affecté, un chiot doit recevoir une copie du gène défectueux de ses deux parents.
Ainsi, les deux parents d'un chiot doiventt être touchés, soit être transporteurs ou affectés eux-mêmes. De même, parce que les chiens concernés ont deux copies du gène défectueux, tous leurs descendants seront au moins porteurs. .
PRA peuvent être diagnostiquées par un vétérinaire ophtalmologiste.
Plus sophistiquées, les tests comme électrorétinographie peut également être utilisés.
Si aucune anomalie sont constatée lors de l'examen par un ophtalmologistevétérinaire certifié,
Le test pour le PRA est facultative, et par conséquent, peu d'éleveurs choisissent d'avoir leurs reproducteurs testés.
L'ampleur du problème dans la population du Beauceron est donc inconnu, mais il ne devrait pas être généralisée ou problématique.


 

 

MALADIES CARDIAQUES CONGÉNITALES

 
 




La Maladies cardiaques congénitales chez les chiens sont des malformations du cœur ou des gros vaisseaux.

La caractérisation des lésions cardiaques congénitales sont des défauts à la naissance et peut se développer plus à fond au cours des périodes périnatale et de la croissance.

Plusieurs malformations cardiaques congénitales peuvent être génétiquement transmis à la progéniture par les parents, toutefois, l’exacte mode de transmission n'a pas été déterminé avec précision pour toutes les malformations cardiovasculaires.

Les tests de la Maladies cardiaques congénitales est facultatif seulement, mais est fortement recommandé, car il existe un nombre croissant de chiens, y compris le Beauceron, qui souffrent de cette condition.

Il existe différents tests qui peuvent être faites, soit par un vétérinaire, un spécialiste ou d'un cardiologue.



 



 

La suite des recherches est à venir .......Site en construction....

 

       


 
Google+ L' Enclos du Vieux Château